Montbel, 15 sandres…

Lac de Montbel, guidage pêche aux leurres…


Département de l’Ariège (09), mercredi 11 novembre 2015

Brochets, sandres, perches…


Avec Jérémy Gril

C’est la seconde fois que j’avais le plaisir de guider Jérémy sur le lac de Montbel. En ce 11 novembre 2015, il était vraiment très motivé et tout simplement heureux d’être sur l’eau! A 6h10 nous étions prêts à embarquer, prêts à traverser le lac.

La veille, avec Guillaume et Paul (lire le récit), c’est une pêche aux leurres souples en linéaire qui nous avait donné le plus de résultats. Alors c’est par ça que nous avons décidé de commencer, avec une jolie panoplie de couleurs prêtes à l’emploi…

Mais la pêche d’hier, c’était la pêche d’hier! Et, au bout d’une heure environ, il fallait bien se rendre à l’évidence… pas la moindre touche de cette manière. On change alors de stratégie pour pêcher à l’aplomb du bateau sur des postes biens précis. Et là, en quelques minutes, le premier poisson rejoignait le bateau. Un petit sandre dans le soleil du matin…

Un quart d’heure plus tard, je prends une très jolie touche. Cette fois c’est le gabarit bien au-dessus et un poisson de 70 cm perce la surface… toujours dans le joli soleil du matin.

Au fur et à mesure, je montre à Jérémy comment il peut améliorer ses animations qui ne sont pas encore tout à fait au point… Quelques minutes plus tard, nouvelle touche et un troisième sandre vient nous rendre visite avant de repartir dans l’onde, comme les deux précédents… et comme 99% des poissons attrapés en guidage et hors guidage.

Puis un quatrième, plus petit cette fois, dans les 10 minutes suivantes…

Jérémy est au point dans ses animations, mais un peu trop tard, la frénésie du matin est passée… Les touches s’estompent, nous préférons laisser la zone paisible pour le moment et  nous prenons alors la direction de nouveaux postes…

Nous croisons Matthieu qui, avec trois de ses amis, a loué une barque auprès de la base nautique. Je crois bien qu’il a attrapé le virus le mois passé (lire le récit avec Matthieu) et d’ailleurs on remet le couvert ensemble dans une semaine!

Pendant toute la matinée, la pêche devient vraiment difficile. Je suis certain qu’il doit y avoir des zones productives, mais celles où l’on passe, noires de poissons quelques jours auparavant sont désormais définitivement vides. On traverse le lac pour pêcher une hanse qui ne nous donne rien de plus. A force de chercher, je prends tout de même une belle touche mais je me loupe au ferrage. On continue à voguer en s’arrêtant ici et là pour pêcher la plupart du temps à l’aplomb du bateau. Ça fait plus de 3 heures qu’on tourne dans tous les sens, mais aucun poisson ne se laisse leurrer. A un moment donné, je repasse en linéaire avec un « ripple shad » dans un coloris brun et je prends enfin une touche à la descente, un petit sandre.

Puis dans la foulée, un second du même gabarit…

 

Et un troisième… Ce n’est pas gros, mais c’est bien agréable de prendre des poissons en linéaire.

C’est l’occasion pour Jérémy de mettre en application ce que nous avions commencé à voir le matin de bonheur. Mais les touches rapides en linéaire ce n’est pas facile à ferrer… 🙂 Et j’en rate aussi…

On perd les poissons, mais on les retrouve un peu plus tard… Jérémy s’y colle.

Je fais de même…

Les poissons ne sont pas bien gros et après avoir bien exploré la zone on décide de la quitter pour se donner d’autres chances ailleurs tout en se rapprochant des postes du matin en prévision du coup du soir…

On fait la pose pique-nique en naviguant, ensuite on fouille toute une zone qui ne nous donne pas ce que j’espérais. On y prend juste un petit brochet, puis une perche.

On se remet en route pour naviguer jusqu’à l’endroit où le matin nous avions pris 4 poissons. Le coup du soir nous y attend.

J’ouvre le bal avec une première perche. Cette fois Jérémy est prêt techniquement, aussi bien en linéaire que pour la pêche sous le bateau.

Et il me le démontre aussitôt avec cette très jolie perche…

On se rapproche alors encore un peu plus de la zone du matin, et Jérémy continue avec un sandre alors que je le suis de très près avec une perche.

Puis à nouveau un sandre pour Jérémy…

Et encore un, mais plus joli cette fois…

Les oies sauvages volent au-dessus de nos têtes…

Alors que Jérémy continue à avoir des touches, je décroche un joli poisson.

Mais un autre suivra quelques minutes plus tard, un sandre de 69 cm.

Puis, dans le soleil du soir, je prendrai mon dernier poisson.

Jérémy fera de même.

Ainsi, nous terminons la journée avec 20 poissons. Il fait nuit noire lorsque nous arrêtons, il nous reste à traverser le lac sous un ciel parfaitement étoilé. Jérémy est heureux et moi aussi, j’essaie juste de ne pas heurter un obstacle dans la nuit… 🙂

Merci à toi Jérémy pour cette très très belle journée!

1 commentaire
  1. Superbe journée ! A re faire évidement !

Laisser un commentaire