Pêche Mouche, Tarn (81)

Pêche à la mouche, en mode « repérage »…


Département du Tarn (81), 6 et 7 octobre 2015

De jolies farios en seconde catégorie!


Ce jour là j’étais en mode « repérage », pour réaliser une journée de guidage mouche en seconde catégorie le samedi suivant. J’habite à deux pas du département du Tarn et je me devais d’aller tremper mes waders dans une rivière que j’avais vaguement testée une fois l’an passé. Cette fois je trouve directement un bon accès sur une partie qui semble plaisante, malgré la situation géographique des lieux qui, au départ, n’est pas très inspirante! Je commence à pêcher, et, après seulement quelques minutes, l’eau devient toute trouble. A cause probablement d’un lâcher de barrage. Mais l’odeur qui se dégage ne me semble toute de même pas tout à fait classique dans une rivière!

Je laisse tombé, pas la peine d’essayer de voir le potentiel de la rivière dans ces conditions là!

J’oublie l’aval et je me dirige vers l’amont pour tenter de trouver un secteur convenable. Carte IGN en mains, GPS dans la voiture, je m’arrête ici et là pour voir la rivière, je marche des kilomètres (sans canne à pêche) avec l’espoir de trouver une partie de cours d’eau qui ressemble à quelque chose… mais c’est vraiment pas folichon, elle est même déprimante cette rivière!

En fin de journée, je retourne sur une partie plus en aval que celle où j’avais vu la rivière se troubler quelques heures auparavant. L’eau n’avait pas complètement retrouvé sa clarté mais c’était mieux. Quelques essais rapides me permettront de prendre 5 ou 6 truites farios, avec des robes d’une beauté vraiment surprenante pour une rivière de seconde catégorie!

Voilà qui suffit à me redonner le moral pour réaliser une seconde demi-journée de repérage le lendemain matin, sur ce secteur que j’avais laissé de côté à cause de l’eau trouble.

J’y prendrai alors une bonne quinzaine de truites, avec toujours de belles couleurs!

Deux un peu plus jolies…

Et une autre vraiment plus jolie:

Je suis loin d’avoir pêché la totalité du parcours, mais ce qui est certain c’est que pour réaliser une journée d’initiation à la pêche à la mouche, l’endroit me convient parfaitement. La rivière offre différent types de faciès (grands plats, grosses veines de courants, petits courants tranquilles et d’autres très rapides, etc…), exactement ce qu’il me faut pour montrer différentes manières de pêcher. Avec surtout une quantité de fario assez impressionnante, un parcours qui n’a rien à envier de ce point de vue à une première catégorie!!!

Laisser un commentaire