Perches et sandres à Montbel…

Retour sur une très belle journée de pêche avec Cyril: 27 janvier 2013, jour de fermeture…

En cette dernière journée de la saison (la pêche des carnassiers fermant le dernier dimanche de janvier), il n’y a pas foule à l’embarcadère une heure avant le lever du soleil! On est seul au monde, la lune veille, tout est paisible.

On commence sur un premier poste où j’avais pris 2 sandres les jours précédents. Mais au bout d’une bonne demi-heure, rien à signaler. Quelques bateaux passent au loin et rejoignent en ligne droite les zones les plus connues et les plus prolifiques en hiver. On décide alors d’aller droit au but et de suivre le même chemin… c’est le dernier jour alors pas de place pour la recherche.

Dix minutes environ de navigation au moteur électrique et on arrive presque à destination. L’échosondeur est noir de poissons fourrages entre 7 et 9 mètres de profondeur alors que nous avons 15 mètres d’eau environ sous le bateau. On avance au « pifomètre » en direction d’un « cassant » assez large : 14 mètres, 13 mètres, 12 mètres… toujours autant de poissons largement décollés du fond… à 11 mètres je laisse descendre mon leurre. Cyril, lui, laisse filer un plomb-palette dans les profondeurs… et sans tarder il m’aide à me rappeler à quoi ressemble une grosse perche ! Au cas où j’aurais oublié…

Un moyenne de taille élevée ce jour là!

On fait une seconde dérive sur la même pente et c’est à mon tour de prendre un percidé, un sandre cette fois, en verticale.

Sandre de Montbel

Une autre dérive identique et son frère de sang vient nous rendre visite. On prend les poissons dans assez peu d’eau pour la saison, sur les cassures entre 7 et 9 mètres, précisément à la hauteur du poisson fourrage.

Un autre dans la foulée...

Il semblerait que la verticale intéresse plutôt les sandres ce jour là, avec la couleur de leurre ci-dessous pour l’instant…

Au ripple shad 11 cm blanc...

Ca se tasse rapidement, on a passé la période d’euphorie de poissons bien actifs. Ayant pris le soin de lancer un repère à l’eau, nous décidons de le laisser là et d’aller voir un peu plus loin si nous y sommes…

On se dirige alors vers un autre secteur assez proche que nous pensons intéressant. On le vérifie aussitôt arrivés sur place. Si les sandres affectionnent le leurre souple, le plomb palette, lui, sanctionne la voracité des grosses perches… rien là dedans qui ne puisse déplaire à Cyril!

Les grosses perches d'hiver

Cinq minutes passent et il confirme la chose. Il prend les perches, lesquelles ne s’intéressent pas à mon leurre souple.

Encore une pour Cyril

Et il ne s’arrête pas en si bon chemin…

Zébrée de Montbel

 

Pour ma part je suis abonné à des touches de sandres… ce qui ne me va pas mal non plus dans le fond !

Au milieu de nulle part, ou presque...

Puis tout de même une perche, mais plus petite.

Le "gulp alive minnow", j'adore!

C’est un peu chacun son tour en fait…

Un jolie perche, un pêcheur heureux...

Une autre…

En verticale

Après la pause déjeuner, nous remettons le couvert. Cyril commence par un sandre en verticale, mais tout petit.

Un petit sandre...

On enregistre ainsi régulièrement des touches, avec assez peu de moment creux… en tous cas jamais pour bien longtemps.

Pas de vent mais des poissons...

Cyril encore, en verticale sur un shad blanc.

Cyril et son leurre souple fétiche...

Mon « Ripple Shad » blanc en 11 cm qui avait alors tout pris ne déclenche plus vraiment de touche depuis un moment, je terminerai avec un autre coloris en 9 cm. Tous les bateaux qui étaient présents sur le lac mettent le cap vers l’embarcadère, nous décidons alors de retourner vers le repère que nous avions laissé en fin de matinée. Par bonheur, on tombe à nouveau sur un pic d’activité ! On enchaîne ainsi quelques poissons supplémentaires pour clôturer cette belle journée de pêche.

Un jour de fermeture mémorable!

Voici le coloris du leurre qui semblait donner le tournis aux poissons en fin de journée !

Le coloris gagnant du jour pour moi...

Notre partie de pêche touche à sa fin, le lac de Montbel nous aura donné ce qu’il faut de sensation pour nous donner envie d’y retourner la saison prochaine.

Les sandres de janvier, tip top!

Pour terminer, on a répété plusieurs dérives identiques, chacune sanctionnée par un poisson, c’était comme un cas d’école, un moment de pêche fluide où tout semble évident et logique… de ces moments si rares qu’on en redemande à l’envie !

Ripple shad 9 cm

Et à nouveau une très jolie perche pour Cyril, le plomb-palette aura été sélectif, c’est le moins que l’on puisse dire !

Grosse perche d'hiver

Nous conclurons ainsi la dernière journée de pêche de la saison.

En verticale, un régal...

A bientôt Montbel !

Ripple shad again...

Infos guidages / initiations carnassiers...
5 commentaires
  1. superbe journée en effet et pour une fin de saison c cadeau .
    je ne sais pas depuis combien de temps tu peches montbel , mais j’aimerais avoir ton avis sur l’évolution de sa population en sandres .y en fais-tu autant et ou sont passés les beaux spécimens ? éduqués (surement), prélevés (trop malheureusement),…
    merci à toi pour le partage de notre passion , montbel dream lake !!

    • Salut et merci pour le commentaire,
      Je pêche Montbel depuis 2008 je crois. L’hiver, si le froid veut bien arrivé un jour, devrait nous en dire un peu plus sur l’évolution du cheptel de sandres. Peut-être que les gros y sont en nombre plus important qu’on le croit, mais qu’on arrive pas vraiment à les prendre. Le lac produit des gros poissons pour bien des espèces, c’est le cas pour les brochets, les carpes, les silures, les perches. Et peut-être aussi pour le sandre. A nous de trouver des solutions pour les leurrer lorsque le froid sera là. On prend du sandre sur Montbel de manière soutenue que depuis 2009-2010. C’est là que personnellement je date l’explosion de l’espèce sur le lac. Autrement dit le « baby boom » n’aurait que 5 à 6 ans. Il faut peut-être un peu plus de temps pour qu’une population de poissons trouve un certain équilibre. Comme tout le monde, je n’émets que des hypothèses. Ce qui est génial, c’est déjà qu’il y en ait en fait…
      A bientôt pour d’autres news,
      Stéphane

      • hypothèses positives , alors je prends . mais la réalité en est peut-etre autre …
        tu l’as senti le coup de froid là ? alors YES WE CAN fishing !!! en espèrant que les gros soient en appétit sur cette fin de saison. merci pour ta réponse , au plaisir de croiser nos bas de lignes et bon taquinage.

  2. Je rêve d’une journée comme celle là !

    • Moi aussi… 🙂 D’une autre comme celle là…
      Cet hiver peut-être… il commence à faire froid et les sandres vont se réveiller dans peu de temps…

Laisser un commentaire