Montbel, excellent!

Montbel, excellent!

Lac de Montbel, guidage pêche aux leurres…


Département de l’Ariège (09), samedi 5 décembre 2015

Le jour des percidés! Sandres, perches…


Avec Fabien et Gaëtan…

7h15, nous sommes au bord du lac de Montbel. 7h30, nous nous mettons en route vers le premier poste. Exactement comme le mercredi avec Sylvain (lire le récit), sur notre chemin nous rencontrons des nuages de poissons blancs en activité et nous stoppons net notre route. On pêche sous le bateau un moment. Pas de touche. On essaie alors en lancer-ramener. Et voilà que Gaëtan nous ferre le premier poisson de la journée, un joli sandre!

J’en profite pour essayer d’initier mes deux pêcheurs à la pêche en linéaire. Mais cette zone, intéressante de bon matin, ne nous donne rien de plus.

Les gars sont tout simplement heureux d’être sur l’eau et ça se sent! C’est Fabien, en mode décontracté au second plan, qui a amené Gaëtan dans l’aventure.

On file sur un poste qui ne donne rien pendant un long moment. Ce n’est que vers 9h45 à force de chercher un peu partout que nous trouvons finalement les poissons! Alors que les postes habituels sont déserts, à un moment donné on s’arrête sur un écho assez modeste qui attire mon attention, au milieu de nulle part, sur un sol parfaitement plat… Ce ne fut pas ma décision la plus mauvaise de la journée, car à partir de là le festival commençait!

Il est 9h45, et c’est Gaëtan qui ouvre le bal avec une jolie perche. La pêche ça procure des montées d’adrénaline assez forte, demandez-donc à Gaëtan à quoi ressemble ce genre de sensation… 🙂

Dans la minute suivante, Fabien sort un poisson de la même taille.

Dix minutes passent et c’est au tour de Fabien de prendre son premier sandre. C’est la seconde fois que j’ai le plaisir de guider Fabien, au mois de septembre nous étions en mode « initiation mouche » et nous avions passé une excellente journée ensemble : (lire le récit mouche).

Quelques minutes plus tard et Gaëtan ajoute une autre perche, la plus petite de celles photographiées.

Fabien, à l’avant, électroniquement pris en sandwich. Il est 10h00 (photo prise en contre jour)…

Les touches ne manquent pas et les gars enchaînent les poissons avec régularité. Ici, Fabien avec une perche.

Puis Gaëtan…

Une bonne partie des perches leurrées ce jour là sont calibrées à 37 cm…

Et de temps en temps un sandre s’invite à la fête…

Et, tant qu’à faire, on profite d’une super belle journée, avec un soleil fabuleux. Décembre dans le sud, moi j’adore.

sandres-et-perches-lac-de-montbel-12

Et la valse de percidés continue, avec de bien jolis poissons.

A nouveau un sandre pour Gaëtan.

Les gars m’autorisent à prendre un poisson… 🙂 En verticale.

Fabien à nouveau…

Encore et encore…

Rien ne les arrête…

Si bien qu’à 13h00, on a déjà fait l’essentiel de la pêche, avec 17 poissons!

Mais, nécessairement, à un moment donné ça finit par se calmer, alors on en profite pour s’octroyer une bonne pause casse-croûte, avec tout ce qu’il faut dans un pique-nique de pêcheur. Puis on s’y remet pour voir si les poissons sont toujours joueurs… Gaëtan, sous sa capuche, qui a dormi 4 heures la nuit passée, commence à accuser le coup, mais reste tout de même bien concentré.

Fabien prendra alors deux sandres du même gabarit. Le premier ci-dessous.

Puis le second…

L’après-midi passe très vite en hiver, il se fait tard et j’hésite à mettre les voiles vers les postes de pêche du matin. Je suis prêt à décamper des lieux, mais un nouvel écho vraiment intéressant m’ordonne de demander aux gars de descendre leur ligne. Quelques secondes plus tard, Gaëtan ferre un poisson. Il pense être pris au fond, je vois de suite sur son scion que c’est bien un poisson et je le lui dis, sans quoi il m’aurait passer la canne pour que je le décroche d’une souche… une souche en forme de sandre. 🙂

Alors qu’il nous reste peu de temps avant la nuit, nous filons sur un poste du matin, où très vite l’absence de touche m’étonne. Je dis à Fabien et Gaëtan que ça me semble bizarre, qu’il y a peut-être un gros poisson. On se décale de plusieurs dizaines de mètres sur un poste similaire, et même schéma… pas de touche. A la tombée de la nuit, en ce moment, ça doit piquer illico sur ce genre de poste. Mais rien non plus, et tout à coup, grosse grosse touche pour Fabien. Y’avait bien un gros poisson dans le coin! Très gros.

Fabien ne pourra rien faire, impossible de le monter alors que la nuit est en train de tomber. Le poisson se décrochera après plusieurs minutes. Là y’avait bien un gros… silure.

On achève ainsi la journée avec 20 poissons. Pas de doute, je vais conserver un excellent souvenir de cette journée avec Fabien et Gaëtan! Merci à vous deux messieurs pour cette super journée de pêche!

Laisser un commentaire

Cart