Guide de pêche à la mouche Montagne Noire dans l’Aude 11

Guidage PÊCHE A LA MOUCHE, Montagne Noire

Les rivières : La Dure, L’Orbiel, La Clamoux…

La Montagne Noire, un havre de paix!

Montolieu, Cuxac-Cabardès, Mas-Cabardès

La Montagne Noire dans l’Aude est un territoire singulier dans le paysage audois. De la même manière que les Corbières par exemple, ce territoire a sa propre allure, sa propre authenticité. A cheval sur les départements de l’Aude et du Tarn, la Montagne Noire offre des paysages magnifiques. Son versant sud est parsemé de points de vue imprenables sur les Pyrénées, majestueuses. J’adore y pêcher certaines rivières, telle la Dure. On est là dans une pratique relativement technique car il s’agit de petites rivières, avec souvent beaucoup de végétation. Mais quel régal de pêcher dans un tel décor! Et dans la Montagne Noire, les truites sont toutes noires… sauvages à souhait!

Les différentes possibilités de guidages selon votre expérience…

Pêche en sèche ou en nymphe :

Bon nombre de pêcheurs rêvent d’apprendre à pêcher à la mouche ! On met parfois du temps avant de faire le premier pas, puis un jour on finit par se lancer.

Et s’il est une technique de pêche qu’il est difficile d’apprendre seul, c’est bien la pêche à la mouche !

Lors d’une première journée d’initiation on s’applique à tenter notre chance en « sèche », donc avec une présentation de la mouche à la surface de l’eau.

Si une personne débutante souhaite découvrir d’abord la pêche en nymphe, cela est tout à fait possible. Le plaisir à la pêche est affaire de goût personnel, et je m’adapterai à votre demande.

Au programme :

  • Présentation du matériel (canne, moulinet, soie, bas de ligne, pointe, mouches). Bien-entendu, tout le matériel est fourni.
  • Si vous possédez un moulinet avec une soie : confection d’un bas de ligne à nœuds dégressif polyvalent pour la pêche en sèche et en nymphe (vous pourrez ainsi utiliser le même bas de ligne que le jour du stage pour vos futurs sorties en solo). Si vous n’avez pas de moulinet, je vous livre une explication détaillée sur la réalisation du bas de ligne et je vous montre les nœuds indispensables à sa confection.
  • Apprentissage du lancer linéaire (également dit « lancer français »), d’abord sur l’herbe. La base, c’est d’apprendre à lancer correctement. Mais nul n’est besoin d’atteindre des distances incroyables pour attraper une truite. Une première journée d’initiation suffit pour s’y essayer seul par la suite, la précision et la distance viendront avec la pratique.
  • Mise en œuvre du lancer en conditions réelles, les pieds dans l’eau, en rivière, sur un secteur adapté à l’initiation (suffisamment dégagé). Et, chose primordiale, apprentissage de toutes les petites gestuelles qui permettent de dompter votre soie et votre bas de ligne. Car sur l’eau, avec le vent, le courant, les arbres, etc… ce n’est pas exactement la même chose que sur l’herbe 🙂
  • Choix des mouches, observations liées au milieu (configuration de la rivière, postes, insectes, etc…).

A la fin de la journée, vous aurez acquis les bases élémentaires qui vous permettront de tenter votre chance seul.

Perfectionnement en nymphe ou sèche-nymphe :

La pêche en nymphe est résolument très productive une fois qu’on commence à en maîtriser les différentes variantes. Elle est pleine de subtilités. La qualité de la dérive est fondamentale, c’est elle qui fait la différence. La précision du lancer linéaire optimise cette dérive. Le choix de la nymphe, son modèle mais surtout son poids, est bien-sûr fondamental. L’option du tandem sèche/nymphe apporte une dimension supplémentaire qui peut s’avérer parfois magique!

  • Si vous souhaitez apprendre à pêcher en nymphe ou perfectionner votre pratique, nous utiliserons un bas de ligne à nœuds dégressif et on s’appuiera sur la méthode du lancer linéaire pour optimiser la qualité des dérives.
  • Selon la configuration des postes, vous pourrez pratiquer à une nymphe, 2 nymphes, ou encore en tandem sèche/nymphe (à courte distance).
  • Selon votre expérience, il nous faudra bien évidemment procéder par étapes.
  • Deux approches fondamentales: nymphe au fil (posé ou pas) et pêche dite à la « tchèque ».

Pêche à l’espagnole :

Issue du monde de la compétition, la pêche « à l’espagnole » remplace le bas de ligne à nœuds par un nylon d’un diamètre d’environ 18/100 raccordé à une soie très fine. L’ensemble « bas de ligne en 18 + pointe » mesure deux fois la longueur de la canne si l’on souhaite se restreindre à la même limite que celle imposée en compétition.

  • La pêche à l’espagnole présente notamment l’intérêt d’allonger la dérive si nécessaire, elle libère en quelque sorte de la contrainte du poids de l’ensemble « bas de ligne à nœuds + soie ». Et cela sans pour autant perdre l’efficacité redoutable d’une pêche précise sous la canne.
  • Par contre, si elle permet encore un tandem sèche/nymphe à courte distance, elle nécessite l’usage d’une seconde canne pour passer rapidement en sèche pure ou en sèche-nymphe à plus longue distance!
  • La technique de lancer quant à elle est sensiblement différente et nécessite un bon nombre d’heures d’entraînement.
  • On est donc là dans une approche particulière, et je vous conseille donc fortement de d’abord passer par les étapes précédentes que sont celles de la pêche en sèche et en nymphe avec un bas de ligne dégressif à noeuds.
  • Cependant, je conçois aussi que votre choix puisse aller directement vers cette méthode. A chacun ses envies, le principal étant de se faire plaisir les pieds dans l’eau…

Pêcheur confirmé…

Si vous êtes un pêcheur confirmé, vous pourriez notamment avoir besoin de quelqu’un qui connaît le territoire pour vous faire gagner un temps précieux afin d’optimiser votre temps de pêche, en particulier si vous êtes en vacances dans la région, et qui plus est si vous venez de l’étranger!

Je vous guiderai alors sur le département de l’Ariège qui est un véritable paradis pour un pêcheur à la mouche. De la petite rivière très technique ou chaque coup de ligne est un challenge, en passant par des gabarits de tailles moyennes avec de très bonnes densités de poissons, jusqu’à l’imposante Ariège et ses grosses truites… vous devriez y trouver votre bonheur.

A savoir…

  • Pêche à la mouche
  • Pêche en sèche, en nymphe, en tandem sèche/nymphe
  • Truites farios
  • De mars à septembre en première catégorie piscicole
  • Possibilités hors-saison en seconde catégorie
  • Initiation et perfectionnement
  • Adultes et enfants/adolescents
  • Nombre de personnes : 1, 2 ou 3 personnes
  • Matériel fourni (cannes, moulinets, mouches)

Facebook

Youtube

Quelques informations et liens utiles…

Un club de pêche à la mouche c’est une association qui rassemble des passionnés tous niveaux confondus, qu’il s’agisse de pêche de loisir ou bien de compétition, qu’il s’agisse de pêche en rivière ou en réservoir. Chacun vient y trouver ce qu’il lui plaît, par exemple du partage, de l’apprentissage, de la technicité, de la convivialité, etc… Vous trouverez bon nombre d’informations sur le club à cette adresse: http://ariegemouche.free.fr/. Et si vous souhaitez adhérer ou simplement réaliser une première approche pour voir à quoi ça ressemble, n’hésitez pas à contacter le président (coordonnées sur le site).

Pour ma part j’ai commencé à adhérer à un club de pêche depuis l’âge de 12-13 ans environ, à l’époque où je pratiquais la pêche au coup et à l’anglaise en compétition en Loire-Atlantique. Et je sais ainsi combien les relations d’échange et de partage à travers l’adhésion à un club permet un apprentissage plus rapide dans une discipline donné. Désormais installé dans l’Ariège, j’ai ainsi naturellement choisi d’adhérer au club mouche de l’Ariège. Et personnellement j’apprécie beaucoup la convivialité qui y règne. Je ne saurais que trop vous conseiller cette démarche si vous souhaitez vivre votre passion en mode partage…

Truite & Cie, un mag’ Web à part dans la presse halieutique! Une bande de passionnés contribuent à cette OVNI… j’adore! (le site web)

Vous recherchez des nymphes de qualités réalisées « Made in France » avec soin, je vous conseille la boutique de « Matt et Lenka ». (le site web)

Gobages.com, incontournable! (le site web)


  • FÉDÉRATION DE L’ARIÈGE POUR LA PÊCHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE
    Parc technologique delta sud
    09340 VERNIOLLE -FRANCE
    Téléphone : 05 61 600 700
    Mail: federation@peche-ariege.com
    Site web : www.peche-ariege.com
  • FÉDÉRATION DE L’AUDE POUR LA PÊCHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE
    3, chemin de Serres
    11000 CARCASSONNE
    Tél. 04 68 25 16 03
    Fax. 04 68 25 67 73
    Mail: fedepeche11@wanadoo.fr
    Site web : www.fedepeche11.fr

Pêche à la mouche. Montagne Noire. Guide de pêche. Aude. Initiation. Stage de pêche. Pêche en nymphe. Pêche en sèche. Tandem sèche nymphe. Chèque cadeau. Bon cadeau. Coffret cadeau. Rivière. La Dure. L’Orbiel.

Cart