Montbel, verticale…

Lac de Montbel, guidages pêche aux leurres…


Département de l’Ariège (09), mercredi 2 et jeudi 3 décembre 2015

Brochets, sandres, perches…


Avec Sylvain…

De plus en plus de pêcheurs se mettent à la pêche aux leurres et la démarche d’apprentissage est de plus en plus fréquente. C’est ce que cette période automnale m’inspire.

Ce mardi 2 décembre, je retrouvais Sylvain au bord du lac de Montbel pour deux journées de pêche en mode initiation. Sylvain est déjà un pêcheur expérimenté à la truite, en particulier sur les lacs de montagne pyrénéens. A la retraite depuis peu, son envie est simple: apprendre.

De bon matin, alors que le jour se lève à peine, nous nous dirigeons sur un premier poste de pêche. En naviguant, nous rencontrons une zone d’activité avec un grand nombre de poissons blancs en train de s’alimenter en surface. Des gobages partout autour de nous! Je stoppe alors le bateau, je montre brièvement à Sylvain comment on anime un plomb-palette. Quelques minutes suffisent pour que sa gestuelle soit efficiente. Avec chacun une couleur d’octopus différente, nous pêchons sous le bateau en recherche de carnassiers. Ces derniers pourraient bien être à table, vu le garde-manger présent à cet endroit.

Un bon quart d’heure passe, pas de touche. Je montre alors à Sylvain comment on peut animer le même leurre en “lancer-ramener” pour rechercher les poissons tout autour du bateau. Au second lancer, je prends le premier poisson de la journée. Un sandre.

L’instant d’après, Sylvain, qui a compris la manœuvre, prend une jolie perche.

15 minutes plus tard, il prend son premier sandre.

A peine 10 minutes et une nouvelle perche…

Puis une plus petite dans la foulée…

Et une autre…

A 9h00 nous avons pris 6 poissons, dont 5 pour Sylvain. Une journée d’initiation qui débute ainsi, qui plus est sur une zone où je n’ai peut-être jamais pris un poisson auparavant, ça me convient bien… 🙂

Il nous faudra un certain temps ensuite pour réussir à localiser à nouveau des poissons, c’est seulement en seconde partie de matinée que nous réussirons à en prendre quelques uns supplémentaires. Une perche et un petit sandre pour Michel, un sandre pour moi en verticale…

Nous avons la chance de pêcher par une très belle journée, ensoleillée au possible…

Après manger, nous fouillons, nous fouillons, je pêche en verticale avec l’espoir de trouver quelques sandres qui me permettraient d’initier Sylvain à cette technique. J’insiste longuement pendant que Sylvain pêche au plomb, jusqu’à ce que je prenne enfin une superbe touche très puissante. Cette fois c’est bien plus joli.

Je propose alors à Sylvain, qui a soif de découverte, de tenter sa chance avec cette technique que j’adore. Sa démarche est une véritable démarche d’apprentissage, il est très attentif à mes explications et il se concentre vraiment sur ce qu’il fait. Alors, quand au bout de seulement quelques minutes, il prend son premier sandre alors même que nous sommes en train de faire des essais de tenue de ligne, forcément c’est satisfaisant pour le pêcheur et pour le guide…

Un quart d’heure plus tard, il prendra un second poisson ainsi. Sa soif de découverte mêlée à son envie de comprendre et à sa concentration lui ont permis d’être efficace rapidement. Car apprendre à pêcher en verticale et prendre deux poissons assez rapidement ce n’est pas si simple même sur une zone d’activité repérée.

Nous avons insisté ensuite un petit moment mais sans autre touche, avant de prendre finalement la route du retour vers la mise à l’eau.

Sur le lac de Montbel, au soleil tombant les paysages sont souvent de toute beauté…

Nous terminons sur un poste qui nous vaudra 3 poissons modestes de plus, et une grosse perche décrochée au bord du bateau.

Ainsi, nous terminons la journée avec une bonne quinzaine de poissons. Ceci aura permis à Sylvain d’être rapidement dans la réussite, chose importante pour qu’il puisse être en confiance lorsqu’il s’y essaiera seul. Nous aurons eu le temps aussi d’apprendre à interpréter les informations de l’écho-sondeur, outil on ne peut plus essentiel lorsqu’il s’agit de pratiquer sous le bateau.

Le lendemain, nous nous rendions sur le petit lac de Nailloux, non loin de chez Sylvain, mais on peut classer cette journée de pêche dans celles à oublier très vite. Cela aura été l’occasion de passer en revue différents types de leurres durs: spinner-bait, chatterbait, cranck-bait, jerk-bait, lipless, etc… pour une utilisation plus probante au printemps prochain.

Au final deux journées très riche avec un pêcheur, jeune retraité, qui j’en suis sûr va vite progresser dans sa pratique de la pêche aux leurre…

Leave a Reply