Avec Fabrice, excellent!
Guidage « pêche aux leurres » du mardi 12 août 2014, canal du midi.

En itinérance entre Carcassonne et Castelnaudary…

 

Avec Fabrice nous avions convenu d’un rendez-vous matinal sur les rives du canal. Ainsi, à 6h15 nous étions au bord de l’eau pour une pêche qui allait pouvoir commencer le plus tôt possible dans la limite légale (30 minutes avant le lever du soleil).

Fabrice avait déjà eu l’occasion de pêcher bien des fois les eaux du canal, mais sans obtenir le résultat escompté. Le canal du midi est une vraie bonne école pour apprendre à pêcher aux leurres, mais pour cela il faut partir avec quelques billes en poche. Des connaissances assez simples au final, ces petits plus qui permettent de prendre des poissons régulièrement!

Durant la première heure, nous avons essayé différents coloris et gabarits de leurres souples sans obtenir la moindre touche, si ce n’est une caudale sectionnée pour moi sur un Ripple Shad Berkley coloris perche en 7 cm. Je sais qu’à cette saison sur le canal, les petites tailles de leurres sont a priori préférables.

Avant de quitter notre premier spot de pêche itinérante, je souhaite montrer à Fabrice comment on peut utiliser un plomb palette sur un poste bien précis. A la première descente nous prenons un petit sandre tout juste maillé avec ses 42 cm.

Petit sandre leurré au plomb palette

Nous changeons de bief et une heure plus tard nous aurons la seconde touche. Une fois n’est pas coutume, même si cela arrive de plus en plus souvent sur le canal, je ferre un très gros poisson qui me prend du fil avec des rushs dans tous les sens. C’est une grosse carpe, prise par la bouche, qui s’est saisie de mon plomb palette. Fabrice aura alors le plaisir de combattre ce poisson que nous avons mesuré à 85 cm!

Carpe de 85 cm pour Fabrice

Pas de carnassiers en vue, alors nous changeons à nouveau de bief. Je propose à Fabrice de continuer au plomb palette puisque ça nous vaut quelques sensations. Je vois que sa gestuelle ne convient pas pour l’animer correctement, alors je lui montre comment je m’y prends. Par bonheur, en même temps que je le lui explique, je ferre aussitôt un poisson qui semble bien joli! Je pense à un sandre de belle taille. Je redonne la canne à Fabrice et me saisis de l’épuisette alors qu’une très jolie anguille vient crever la surface. Fabrice la place dans l’épuisette. Mais bien peu habitué que je suis à ce poisson, elle se fait la belle aussitôt. Fabrice la met à nouveau à l’épuisette et je tape le plomb contre le filet, l’hameçon triple s’y accroche, et « bye bye » la belle anguille!

Quelques minutes plus tard, sans touche supplémentaire en faisant varier les leurres, nous prenons à nouveau la route vers un autre bief. La matinée s’écoule si vite, nous ne voyons pas le temps passé.

Sur le spot suivant nous commençons au leurre souple en linéaire. Dans les heures précédentes, nous avions progressivement travaillé sur la gestuelle pour que Fabrice obtienne une bonne tenue de ligne. Je sais qu’il est au point et qu’il pêche suffisamment proprement pour attraper un poisson, mais encore faut-il que la réussite soit au rendez-vous! Une poignée de minutes plus tard, sur un lancer en berge opposée, il ferre son premier carnassier dans le canal du midi, un brochet de 55 cm (pris avec un Ripple Shad 7 cm blanc).

 

Le brochet de Fabrice, 55cm, pris au leurre souple en linéaire...

 

Ensuite on s’accordera un bon petit moment pour revoir les fondamentaux du lancer en casting, chose qui devrait certainement servir à Fabrice, notamment pour ses parties de pêche en float-tube sur le lac de Montbel (dans l’Ariège) où il va pêcher de temps en temps. On en profite alors également pour s’intéresser à l’utilisation des « spinnerbaits » et « chatterbaits », incontournables pour pêcher les bordures d’arbres immergés en lac.

Petite pose pour revoir l'utilisation d'un ensemble casting...

Nous retournons ensuite à l’endroit où Fabrice a pris son brochet. Je reste avec un coloris blanc, en moins de 5 minutes je ferre un nouveau poisson. Pour une journée d’été, cette partie de pêche nous amène sont lot de touches… ce qui n’est pas pour nous déplaire!

Sandre pris avec un riple shad blanc

Je propose à Fabrice d’essayer au même endroit et aussitôt il prend également un petit sandre. Il vient, par ce second poisson, de confirmer clairement que sa tenue de ligne est bonne, qu’elle fait la différence par rapport à toutes ces heures passées au bord de l’eau sans touche! La pêche en linéaire est à la fois simple à la fois subtile! A partir de ce moment là je sais que Fabrice a parfaitement intégré la technique et qu’il va maintenant pouvoir progresser pleinement par lui même.

La pêche en après midi, après un bon petit pique-nique au bord de l’eau, fut bien plus difficile. Nous avons terminé la journée par un 7ème poisson, une seconde carpe encore plus grosse que la première! Mais nous n’aurons pas le loisir de la mettre à l’épuisette. Par peur de l’arrivée d’un bateau imaginaire, j’ai trop bridé ce poisson qui s’est décroché (en vidéo ci-dessous). Piquée par la bouche semble-t-il, elle avait ramassé sur le fond un Ripple Shad blanc en 9 cm!

Résultat de la journée : 7 poissons piqués dont 2 décrochés (3 sandres, 1 brochet, 2 carpes, une anguille). Ce résultat est tout à fait honorable pour une journée de perfectionnement à la pêche aux leurres en plein mois d’août sur le canal du midi!

Ce fut une très belle journée au bord de l’eau, très intéressante pour la pêche et également riche sur le plan humain. Fabrice pourra désormais aisément mettre en œuvre ses nouveaux acquis pour éprouver encore plus de plaisir en pratiquant la pêche aux leurres, ça j’en suis persuadé.

Fabrice est un membre de « CARNARIEGE », un forum de pêche (carnassiers et truites) basé dans le département de l’Ariège avec il me semble un très bon esprit de convivialité : http://carnariege.forumactif.com/

Infos guidages / initiations carnassiers...

Aux prises avec une carpe!

Laisser un commentaire