Guidage brochets, Montbel

Guidage brochet sur le lac de Montbel (Ariège, 09)


24/11/2014, Guidage en compagnie de Jérôme venu de Toulouse.

Nous avions convenu d’un rendez-vous à 7h00 à la mise à l’eau de Léran. Une fois le bateau prêt, nous nous dirigeons vers une première zone du lac pour tenter notre chance sur le sandre en linéaire pendant une bonne demi-heure. Aucune touche, mais ça permet à Jérôme de voir comment on peut pratiquer cette technique en lac, ce qui devrait lui servir pour ses prochaines sorties.

L’objectif du jour n’est pas le sandre mais le brochet. Jérôme a repris la pêche depuis quelques temps et s’est essayé au float-tube cette année, il souhaite mieux cerner les différentes possibilités de pêche aux leurres.

On commence à pêcher une bordure en pêche rapide avec des « lipless ». L’idée principale est alors de montrer l’utilisation de ce type de leurre, de voir comment on positionne le bateau pour pêcher une bordure, d’identifier à quelle vitesse on peut progresser et de bien comprendre l’intérêt d’un moteur électrique à variateur pour ce type de pêche.

Sur notre route, en début de matinée, on croise Jérémy et Thierry en float-tube en quête des gros brochets de Montbel! Tous les deux, ils ont pris un forfait illimité de pêche sur ce lac! Jérôme est impressionné par la distance parcourue par ces deux dingues de pêche!

Les lipless ne donnant rien, nous changeons de stratégie… Jérôme met un spinner-bait et j’opte pour un big-bait « Savage Gear ». Mais au lieu de pêcher une bordure parallèlement à la berge, on se met en dérive naturelle avec une ancre flottante.  On fait plusieurs dérives successives, sans la moindre touche.

Lors de ces dérives on voit à l’échosondeur un bon nombre de poissons isolés à peine décollés du fond. Je propose alors à Jérôme un petit essai en linéaire aux leurres souples. Toujours rien à signaler, la pêche s’annonce plutôt difficile.

On se remet en dérive, et arrivés à 20 mètres de la bordure on prend enfin une vraie touche sur le big-bait, un brochet de 66 cm. Jérémy et Thierry viennent de mettre pied à terre car Jérémy doit partir au boulot, ils viennent également de prendre un poisson du même calibre.

Jérôme met le 4play sur une canne spinning et commence à pêcher avec sur une seconde dérive juste un peu décalée par rapport à la précédente. On est très proche de l’endroit où j’ai  fait un poisson de 85cm la semaine dernière. Il prend une belle touche, mais malheureusement sans suite. On insiste dans la zone en réalisant des changements de leurres et en élargissant notre prospection, mais s’en sera terminé pour les touches à cet endroit. Je sens que ça manque de vent et que ça rend les poissons un peu timides.

On décide de traverser le lac, sur la route on tente notre chance sur une jolie bordure mais sans résultat. On pique-nique en traversant. La première zone de pêche nous offrira des chasses de perches sur des bancs de gardons, Jérôme en décrochera une avec un petit shad. Elles sont clairement moins disposées à engloutir nos leurres que les semaines précédentes. Il aurait peut-être fallu aller les chercher en drop-shot sur des petits texans dans les branchages, mais il n’était pas question de capituler sur le brochet.

On passe sur une autre bordure qui nous offre enfin un second poisson, à nouveau sur un big-bait Savage Gear. Une belle touche peu après la tombée du leurre sur l’eau, un poisson de 74 cm.

La luminosité baisse et il est tant de rentrer vers la mise à l’eau. Sur un poste clé qui n’inspire pas du tout Jérôme au premier abord, une vraie poutre vient taper dans le leurre dans un énorme remous de surface. Faute d’inattention de ma part, je venais de me retourner pour mieux orienter le bateau et je n’étais pas du tout en position de réagir correctement. C’était le vrai gros poisson de la journée.

On file rapidement sur une autre bordure. Quelques minutes passent, Jérôme ferre un poisson et dans la seconde suivante j’en ferre un également. Jérôme prend un petit brochet qui vient lui prouver que ce poisson n’a pas peur des gros leurres. Mon poisson assez petit également se décroche rapidement après la touche.

On file rapidement sur le poste où la dernière fois j’ai décroché un poisson quasi métré au bord du bateau, mais trop tard la nuit est là et il nous faut arrêter.

Nous n’aurons pas fait d’exploits sur le plan de la pêche, surtout en passant à côté de ce gros brochet de fin de journée. Mais Jérôme aura vu un bon nombre de choses qui vont lui servir, j’en suis certain, dans un avenir proche. Il souhaite s’acheter une petite barque et il entrevoit déjà assez bien ce qu’il va pouvoir en faire… 🙂

Pour pêcher au big bait j’utilise notamment des leurres de la gamme Savage Gear:

Laisser un commentaire